lundi 31 octobre 2011

La déferlante Tintin... à tout prix ?

Bon nombre de marques ont décidé d'appuyer leur communication d'automne sur l'actualité cinématographique et son rouleau compresseur Tintin. Les formes de partenariat sont aussi multiples que les licences accordées.
Parmi elles, une marque de prêt à porter qui compte de nombreux points de vente dans l'hexagone exploite l'événement sous la forme qui nous intéresse, c'est à dire celle du jeu-concours.
On y a mis les moyens en magasins : flyers, affichettes, PLV... Difficile de rater la promotion qui est faite de ce jeu. Mais difficile aussi de trouver l'extrait de règlement obligatoire sur les supports en question. Et pour cause, il n'y figure pas. Il faut se contenter d'une phrase renvoyant vers le site internet où se déroule le jeu.
Et sur ce site justement, quelle surprise de constater que le règlement de l'opération n'est qu'une (mauvaise) traduction non conforme à la législation française à plus d'un titre.


Le pire de tout étant que le règlement de jeu en question n'est même pas déposé chez un huissier. Si la démarche avait été entreprise la situation aurait pu être corrigée.
Comment / Pourquoi une marque importante lance t elle une opération de cette ampleur en n'étant pas, ou mal, conseillée ? C'est du domaine de l'incompréhensible quand on sait que l'amende, de 37 500 €, est de nature à sérieusement gréver le budget du dispositif.

En amont de vos opérations de jeux-concours, consultez Reglement-legal.net

mercredi 26 octobre 2011

Reglement-legal.net s'améliore pour vous servir

Avec la mise en place d'un (t)chat, il est désormais possible de poser vos questions directement sur le site et d'obtenir une réponse quasi instantanée.
Il suffit de cliquer en bas à droite de l'écran sur la page d'accueil du site pour afficher le module de chat, y saisir votre question et l'envoyer afin d'obtenir votre réponse en un clin d’œil.


vendredi 21 octobre 2011

L'opt-in et le papier

Depuis longtemps (toujours ?...) le marketing qu'on appelait auparavant direct est soumis à des contraintes différentes selon qu'il utilise le canal online ou le canal offline (entendons par offline le bon vieux mailing postal).
Alors que les lois se sont étoffées pour contrôler le online et tenter de maîtriser les emails non sollicités, le remplissage de nos boites à lettres physiques, lui, n'a pas faibli. Il faut croire que le législateur ne considère pas comme intrusifs les distributions sauvages ni les mailings en non adressé et encore moins les mailings en courrier adressé.
Pourtant, à l'origine de toute action adressée, qu'elle utilise un support numérique ou un support papier, il y a forcément une base de données. Et l'origine comme l'utilisation de ces bases de données font souvent l'objet de polémiques.

C'est sans doute parce qu'il est plus facile de se désabonner, de se plaindre, etc... à partir d'un message électronique que l'email marketing cristallise les critiques. Non pas que la pratique soit exempte de reproches, mais il n'est pas évident que le traitement des bases d'adresses postales soit plus exemplaire. Simplement, une adresse électronique a plus vite fait d'être communiquée et nos boites mails de s'engorger.
 Quoi qu'il en soit, pour lutter contre le spam (les fameux pourriels en français, par opposition aux courriels qui, eux, sont légitimes), la CNIL veille au respect du principe de l'opt-in. Si le principe est clairement établi en matière de communications électroniques, il est beaucoup plus brumeux en ce qui concerne les mailings postaux.

Une question revient donc souvent chez les organisateurs de jeux-concours dont l'opération se déroule sur la base de bulletins de participations en papier qui collectent des informations au nombre desquels l'adresse électronique des participants. Suis-je en droit d'utiliser ces adresses email ? Sur le principe, les contraintes imposées par la loi Informatique et libertés et la loi pour la Confiance en l’Économie Numérique obligent une adresse électronique à être qualifiée d'opt-in pour être exploitée, et ce quelque soit le mode via lequel elle a été collectée. Autrement dit, sans acceptation préalable expresse et active de son titulaire, il n'est pas possible d'utiliser une adresse email.
Il y a d'ailleurs fort à parier qu'une convergence de cette contrainte mettra le online et le offline sur un pied d'égalité.

Pour l'heure, au risque de minimiser drastiquement les remontées, certains acteurs comme cette enseigne de distribution spécialisée respectent le principe à la lettre et font figurer sur leurs bulletins de participation en papier une case à cocher pour autoriser l'utilisation de l'adresse électronique des participants à leur jeu.
D'autres, bien plus nombreux et pour d'évidentes questions de rentabilité, s'en abstiennent et font perdurer cette pratique qui veut qu'il vaille mieux s'excuser après que demander la permission avant.

Merci de votre confiance

Vous aussi faites confiance à Reglement-legal.net

jeudi 20 octobre 2011

Le marketing des collectivités souvent à la traîne...

Exception faite des offices de tourisme qui se professionnalisent, s'il y a un domaine souffrant d'amateurisme en termes de marketing chez la plupart des collectivités locales c'est bien le jeu-concours.
Curieusement, bon nombre de municipalités, d'associations qui y sont rattachées ou de structures satellites, d'organismes inter-communaux, etc... pèchent pas ignorance ou par facilité.
Sauf dérogation, les obligations légales doivent pourtant être respectées par tous les types d'organisateurs de jeux, même si la portée de l'opération est locale. Or bien souvent l'extrait de règlement est incomplet ou absent des supports de communication et, régulièrement, le règlement n'est ni conforme ni déposé chez un huissier voire, dans le pire des cas, inexistant !
Absence de conscience des risques (de litige comme d'amende), incompétence ou risque calculé, quoi qu'il en soit il est étrange de constater que tant de collectivités s’exonèrent de leurs devoirs, elles qui -bien souvent- prônent la démarche citoyenne.
Ici quelques exemples locaux de jeux-concours visant à la promotion de comportements vertueux qui illustrent que, si l'initiative de départ est louable, la réalisation laisse à désirer.
La protection de la qualité de l'air et le recyclage sont en effet des thèmes qui peuvent, eux aussi, être relayés grâce à des opérations marketing mais qui n'en sont pas moins compatibles avec un encadrement légal adéquat.


Pour obtenir de l'aide lors de la préparation de jeux-concours (ou pour mettre une opération en conformité d'urgence), contactez Reglement-legal.net.

Quelques retours clients


Merci pour votre rapidité sur ce dossier.
Mr. Bricolage – JM9

Je vous remercie pour la qualité et la célérité de vos services qui m’ont donné amplement satisfaction.
PEP

 Merci pour votre réactivité et efficacité.
Performics

 J'ai été très satisfaite de votre service au cours de cette opération.
Publicis K1

 Merci, quelle efficacité !
Récréadim