jeudi 13 juin 2013

Quand un oubli dans le règlement, un "détail", fait capoter une opération

Plusieurs sources reprennent cette anecdote ces derniers jours. Une marque de préservatif a organisé un concours qui, en raison d'un encadrement règlementaire trop approximatif, a tourné au flop contraignant l'organisatrice à l'annulation du dispositif.

Rappel de best practice : un règlement de base copié-collé d'une fois sur l'autre ne suffit pas. Surtout dans le cadre d'un concours. Bien moins nombreux que les tirages au sort ou que les instants gagnants, les concours concentrent pourtant l'essentiel des complications (fraudes, contestations, recours, etc...).
L'organisateur d'un concours (comme d'un jeu) doit apporter le plus de précision et de rigueur possible au règlement de son opération. Ou consulter des spécialistes. Car c'est bien le règlement qui dicte les règles du jeu, et si celles-ci sont bien énoncées la quasi totalité des situations à risques sont évitées.

Plus de détails sur cette opération qui a mal tourné dans cet article.

Pour nous interroger, c'est ici.